Le poids du poste chauffage sur les factures d’un foyer est toujours plus important chaque année.
En cause, l’augmentation du coût des matières de production ( fioul électricité…)
En parallèle, une tendance de fond est apparu en Europe : une prise en compte des effets négatifs pour l’environnement de certains mode de chauffage.

La pompe à chaleur : une solution chauffage économique et écologique

C’est pourquoi, le besoin de faire des économies et de mieux gérer son impact sur l’environnement sont devenus des priorité pour la majorité des français.
En termes de système de chauffage, de nombreuses innovations ont vu le jour. Et depuis quelques temps, ce sont les pompes à chaleur qui sont devenues “tendances”.
Mais qu’est-ce qu’une pompe à chaleur exactement ? Quels sont ses avantages, comment fonctionne-t-elle et surtout existe-t-il des aides pour l’installation d’une pompe à chaleur chez soi ?

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur ?

Concrètement, le fonctionnement d’une pompe à chaleur est très simple. Il s’agit d’un dispositif permettant de pomper de l’énergie dans l’air et la transformer en énergie (chaleur) utilisable chez vous. En d’autres termes, la pompe à chaleur va, tout simplement refroidir un endroit qui est déjà froid afin de pouvoir chauffer un endroit déjà chaud. Nombreux sont ceux qui ne le savent pas mais nous possédons tous une pompe à chaleur chez soi. En effet, le réfrigérateur présent dans la cuisine possède une pompe à chaleur qui permet de refroidir les aliments.
Ainsi, une pompe à chaleur utilise l’énergie extérieure pour pouvoir chauffer votre maison sans avoir à utiliser du fioul, du mazout ou de l’électricité.

Quels sont les différents types de pompes à chaleur ?

Il existe trois grands types de pompes à chaleur dont le principal élément qui les différencient est la source d’énergie utilisée. De cette manière, vous pouvez choisir entre une :

Pompe à chaleur eau – eau

Cette pompe à chaleur puise la chaleur dans de l’eau comme les fleuves, les nappes phréatiques… L’avantage est que ces pompes à chaleur peuvent vous servir de chauffage tout en chauffant l’eau sanitaire. De plus, ces pompes à chaleur possèdent de très bonnes performances.
L’inconvénient est que vous devez avoir un point d’eau à proximité et que l’installation de ces pompes à chaleur est très réglementée.

Pompe à chaleur sol – eau

La pompe à chaleur sol – eau récupère la chaleur contenue dans le sol grâce à une sonde géothermique. L’avantage de ces pompes à chaleur est qu’elles sont très performantes, peuvent vous servir de chauffage et ont même la possibilité de chauffer et rafraîchir l’eau sanitaire.
En revanche, l’inconvénient est qu’il faut absolument posséder un grand jardin afin de pouvoir installer la sonde géothermique.

Pompe à chaleur air – eau

La pompe à chaleur air – eau est certainement la plus intéressante de toutes puisqu’elle récupère la chaleur dans une ressource inépuisable et gratuite : l’air. Performante, cette pompe à chaleur est aussi moins chère qu’une pompe eau – eau ou sol – eau. Cette pompe à chaleur peut très bien être utilisée en appartement et permet de chauffer et climatiser votre intérieur tout en chauffant l’eau sanitaire.

Pompe à chaleur air – air

Similaires dans leur fonctionnement à des climatiseurs, les pompes à chaleur air – air sont faciles à installer et ne coûtent pas très cher. En revanche, ces pompes à chaleur doivent être utilisées en complément d’un autre chauffage et certains modèles sont assez bruyants.

De quoi se compose une pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur est composée de cinq éléments, tous aussi importants les uns que les autres. Il faut donc un compresseur qui servira à chauffer, un condenseur, un détendeur qui servira à refroidir, un évaporateur pour récupérer la chaleur ainsi qu’un fluide.

Pourquoi opter pour une pompe à chaleur ?

La principale raison qui vous poussera à installer une pompe à chaleur est l’économie que vous allez réaliser avec un tel système de chauffage. Ces économies d’énergie peuvent atteindre 70 %, ce qui n’est pas négligeable et réduira considérablement vos factures. La pompe à chaleur est d’ailleurs considérée comme une énergie renouvelable. Par conséquent, vous pouvez bénéficier de plusieurs aides de l’État pour vous inciter à franchir le cap.

En effet, entre la Prime énergie, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), l’éco-prêt à taux zéro, le taux de TVA réduit à 5,5%, les aides de l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH) ou encore les aides de votre département, vous pourrez facilement rentabiliser l’installation d’une pompe à chaleur. De plus, vous bénéficiez également d’un crédit d’impôt de 40 %. Mais attention, renseignez-vous bien avant car la plupart de ces aides ne sont pas compatibles avec les pompes à chaleur air – air.